RSS
RSS



 
it is coming
be patient
Google Chrome
le forum est optimisé sous Google Chrome

Partagez | 


 (intrigue - sujet commun) lock down at westfield.


Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant


avatar

À SF depuis : 01/01/2017
Messages : 291 Dollars : 0
Voir le profil de l'utilisateur




lock down : mall
RP DE GROUPE

❝We Stressed out❞ ϟ ϟ ϟ
Je ne comprends pas. Pourquoi fallait-il qu'une mini apocalyspe explose là? Y pouvait pas attendre que l'on quitte, faire évacuer par petit groupe après l'évaluation physique de chacun?! Je n'avais aucunement envie de rester là, à regarder cet homme se vider de son sang. Collé à Jimi, je regardais la scène tout en reculant avec lui. Mon regard tourna en même temps que lui vers la brune qui était scotché à son portable. Tiens il la connaissait... Je pris une inspiration et me défit un peu de lui, tournant la tête, faisant voler ma tignasse brune. Et il ne manquait plus que ça. Un Henry aussi blanc qu'un fantôme, comme s'il... Merde... J'avais oublier. Ma ressemblance frappante avec sa soeur décèdée... Ce qui nous différenciait était la couleur de nos cheveux. Je frémis en entendant le nom d'Amanda. Je me rapprochais en remontant le collet de mon manteau, comme si j'avais froid. "Pardonne moi... Je n'y avais pas penser au moment de la coloration..." Je lui souris faiblement en posant une main sur son bras pour le réconforter lorsque poil de carotte débarque. J'hausse un sourcil à sa question. T'as vriament de besoin d'un audio visuel?! C'pas assez évident. Je repoussais ma tignasse brune puis le regarda. "Une apocalyspe de Zombie. J'en sais rien. Je sais juste que l'on est en quarantaine". Je regardais de nouveau Henry. Tout les deux nous avions un teint bronzé. Les vacances nous avait fait du bien... Regardant autour de moi, j'attrapais la main d'Henry et le ramena vers Jimi. Je lâchais ses doigts puis fixa l'homme au sol. "J'vais être malade si je regarde trop... " J'avais même commencer à pâlir. Je me senrais molle et mes jambes me faisant comprendre que je ne tiendrais pas encore bien longtemps
Revenir en haut Aller en bas


avatar

À SF depuis : 04/02/2017
Messages : 233 Dollars : 0
Voir le profil de l'utilisateur



Lennox se détache lorsque tu prononces le prénom de Lux. Oups! Tu l'as froissé ou quoi? Au même moment, un mec arrive, sortant de tu ne sais d'où et il fixe la blonde... maint'nant brune. Amanda... Amanda? What the fuck? C'est qui ça? Tu le regardes, un sourcil arqué et ton attention revient vers Lenny. Pardonne moi... Je n'y avais pas penser au moment de la coloration... Ils se connaissent, tous les deux, ou pas? Croisant tes bras contre ton torse, tu toises la danseuse d'un air mauvais lorsqu'elle pose sa main sur le bras du mec chelou. C'est qui lui? Tu lui demandes alors qu'un rouquin se joint à vous. Bordel de merde, mais dégagez, bon sang! Qu’est ce qui se passe ? Il se passe qu'il y a définitivement trop de gens dans ta bulle, là! Voilà ce qui se passe! Une apocalyspe de Zombie. J'en sais rien. Je sais juste que l'on est en quarantaine. Tu t'recules de quelques pas lorsque Lennox attrape la main d'un des mecs pour l'approcher de toi. Qu'est-ce qu'elle croit, là? Que tu vas cajoler tout l'monde? N'importe quoi! J'vais être malade si je regarde trop... Tu lances un regard aux deux autres clowns, là, les bras toujours croisés. Mais vous êtes qui, fuck? Pis reculez! On nous a dit d'se tenir loin des uns des autres et, là, vous commencez à envahir un peu trop mon espace vitale, capitch? Tu grognes avant de t'éloigner un peu plus, les laissant tous les trois blêmir à vue d'oeil.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

À SF depuis : 31/12/2016
Messages : 125 Dollars : 0
Voir le profil de l'utilisateur




Intrigue #1
Lock Down - Mall
La voix d'Even me sort partiellement de ma transe et je tente de m'y accrocher pour revenir à la surface et ne pas me noyer dans ce cauchemar. Mais elle se tient là, devant moi. J'aurais cru que les apparitions étaient plus ...diaphane. Non? Moins… consistante. Lorsqu'elle me touche le bras, je sursaute comme le déclic du réveil. Ce n'est pas sa voix. Mais je la connais. Clignant des yeux pour revenir dans le monde des vivants, j'entends clairement parler d'une apocalypse de zombies. Sarcastique. Tranchante. Combien de fois les remarques sur ce ton m'ont été destinées? Lennox. ...En brune. Un frisson me passe le long de la colonne à cette constatation. Pas le meilleur contexte pour voir sa transformation capillaire, je vous le jure!

Elle m'entraîne vers le mec qu'elle a quitté pour venir me retrouver. Il grogne, demandant des explications. "HS" répondis-je par automatisme, refilant mon nom d'animateur radio. "Henry." corrigeais-je, en retrouvant lentement mes capacitées. Jusqu'à ce que la remarque de Lennox me fasse tourner la tête vers le centre d'attention. "Je…" J'ai la gorge sèche, la bouche pâteuse. "Je peux pas rester, désolé." marmonnais-je faiblement, les yeux toujours rivés sur la mare de sang. Après un grand effort, je finis par détourner la tête et faire quelques pas pour m'éloigner. J'ai les cours de secouristes. Je connais bien les manoeuvres. Je peux aider. ...En temps normal. Là, je peux pas. J'ai pas peur du sang. C'est pas ça. Je peux m'ouvrir la main et que ça coule à flot sans que ça me fasse paniquer. Quelqu'un peut se fendre le crâne et je peux être l'un des premiers à agir. Mais ce qui se passe là fait beaucoup trop écho à… Amanda. L'image qui s'imprime sur mes rétines n'est pas celle d'un homme qui agonise. C'est celle du corps de ma petite soeur dont la vie s'envole alors que le tapis du salon de notre penthouse de New-York rougit. Ça fait 5 ans. Mais l'image est toujours aussi claire pour moi.

M'éloignant de la foule, j'ai un mouvement pour entraîner la brunette avec moi, mais je stoppe en réalisant que ce n'est pas ma reine. Je n'ai pas à lui dicter quoi que ce soit. J'ai besoin de prendre l'air. J'ai besoin d'une cigarette. Le mot "quarantaine" dit plus tôt me revient en mémoire. On est enfermés. Mes yeux accroche la silhouette d'Even. Porte barrée. "Tu vas bloquer ta respiration?" Une porte de mall ça se s'ouvre pas comme une porte de studio, navré. Et je m'excuse d'avance si je t'en descends une pour juguler la panique.
© 2981 12289 0 modified by Joemaw
×
Revenir en haut Aller en bas


avatar

À SF depuis : 31/12/2016
Messages : 121 Dollars : 0
Voir le profil de l'utilisateur




Intrigue #1
Lock Down - Mall

Les esprits s’échauffent. T’en as déjà marre des personnes que tu as en face de toi, et de l’aversion qu’ils t’inspirent.
Pourquoi se croient ils obligé de mal te répondre? La fille insulte ton intelligence, en te répondant que c’est une attaque de Zombies. Alors qu’il te suffit de regarder l’homme à terre, le sang, et la réaction des gens qui l’entourent, pour comprendre que ça a à voir avec  le virus dont on parle aux infos. Il te fallait juste un petit moment pour te mettre en situation, et en posant la question “Qu’est ce qui se passe” tu voulais simplement faire la conversation.
Sauf que, apparemment,  cette Amanda n’aime pas les questions.
Tu la regarde toucher HS, et tu comprends qu’ils se connaissent, quand elle le présente à l’homme (Jimi) qui l’accompagne… et qui semble ne pas du tout aimer qu’on approche son espace personnel.
“Man you must be fun at parties” penses tu en soupirant. Tu roules les yeux, et te retourne vers l’attroupement que tu tentes de mieux analyser.
Est ce qu’ils sont sûr que c’est le virus ? Ou alors est ce juste préventif comme réaction? Est il conseillé de rester aussi proche de l’homme à terre, si c’est le cas?
Quelqu’un dans ce mall vend peut être des masques ? Y a une pharmacie normalement… T’écartant petit à petit du groupe qui commence à stresser, tu te recule, préférant t’éloigner au maximum de ce genre de vibes et du risque de, toi aussi, retomber dans la panique.
Pour l’instant, ton sentiment de claustrophobie est rétrogradé au second plan : Le mall est grand, te répètes tu. Il y a plus urgent. Et y a Henry, juste in case.
Ton attention est attiré par ce dernier, que tu as laissé aux soins de la brunette, et tu remarques qu’il est blême sous son bronzage. Cela te distrait assez pour que tu commettes une bêtise.
-Oups Pardon !
T’exclame tu quand tu sens quelque chose sous ton pied. Sans le faire exprès, tu viens de marcher sur les chaussures d’une fille (James) qui était derrière toi, et tu te retournes, alarmé pour redemander encore pardon.
-J’avais pas fait attention, je t’ai pas fait mal j'espère ?
Tu espère, surtout, ne pas être entré dans son espace vital à elle aussi, et tu t’apprêtes à t’éloigner s’il le faut, quand ton ami vous rejoins. N’ayant peut être pas remarqué l’incident, il te demandes si tu dois bloquer ta respiration.
Il s’en rappelle alors! Ca te fais plaisir et tu trouves cette réaction ridicul de ta part.
- Pour l’instant je me contrôle, j’essaie de penser que l’endroit est grand…
Tu regarde en haut
-Que le plafond est loins
Tu regardes les portes à nouveau.
-Merde …
D’une certaine manière, sans le faire exprès, Henry t’as rappelé que tout est fermé... ta respiration commence à se précipiter.

@Q. Henry Stuart  @Lennox A. Sherman @Jimi Keynes @M. James Caldeen
© 2981 12289 0 modified by Joemaw
×
Revenir en haut Aller en bas


avatar

À SF depuis : 28/12/2016
Messages : 339 Dollars : 0
Voir le profil de l'utilisateur



Lock down → mall.

Ses prunelles passant de l'homme, toujours à terre qui crachait à présent du sang, et son téléphone, sur lequel elle envoyait des textos inquiets à une amie, Lux restait dans son coin, un peu stressée à l'idée d'être confinée dans ce centre commercial. Pourtant, dit comme ça, ça ressemblait à un rêve : coincée ici, forcée de faire les boutiques. Mais l'idée que ce pauvre homme était entrain de mourir à quelques mètre de là et que personne ne faisait rien, gâchait un peu la fête. (enfin si on peut dire ça comme ça). Elle entendit son prénom et sortit le nez de son téléphone pour suivre cette voix familière. Elle fronça légèrement les sourcils en voyant Jimi, un peu troublée de le croiser ici. A vrai dire, en dehors des bars elle ne l'avait jamais vu, pas même au hasard d'une rue. Et c'était bien la première fois qu'elle le voyait en plein jour et sobre. « Jimi ? » s'exclama t-elle  à son tour. Il était avec une jolie brune (lennox), ce qui en soit n'étonnait pas vraiment la mexicaine, il savait bien s'entourer, et cette brune tirait vers elle un grand brun (Henry) ainsi qu'un rouquin (Even). Elle les observait sans trop comprendre, ils avaient l'air vraiment paniqués et fixaient tous nerveusement l'homme à terre. Ils étaient d'ailleurs un peu trop près de ce dernier au goût de Lux. Si la brunette (Noa) avait demandé de rester loin, il valait mieux l'écouter. Elle avait l'air de savoir de quoi elle parlait. Jimi semblait s’énerver un peu, visiblement agacé que la brune ne ramène deux autres gars. Petit homme fragile et son espace vital. Ça amusait bien Lux qui l'observait dans son coin. Elle reposa son dos contre la vitrine d'un magasin avant de se laisser lentement glisser par terre pour s'asseoir, reportant une nouvelle fois son attention sur son portable. C'était toujours plus sympa de regarder des vidéos ridicules sur youtube, plutôt que de regarder ce gars s'étouffer avec son sang. Puis, qui sait combien de temps ils allaient rester coincé ici.



It Ain't Me + I had a dream We were sipping whisky neat, Highest floor, the bowery And I was high enough. ‘Somewhere along the lines We stopped seeing eye to eye, You were staying out all night And I had enough.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

À SF depuis : 01/01/2017
Messages : 291 Dollars : 0
Voir le profil de l'utilisateur




lock down : mall
RP DE GROUPE

❝We Stressed out❞ ϟ ϟ ϟ ϟ  
Tout va pour le mieux. Respire Lenny. Je regarde autour de moi, suivant le regard de Jimi et je ne peux m’empêcher de me défaire de lui en l’entendant appeler la brune qui était sur son portable. Sûrement une de ses conquêtes. Le pire, c’est lorsqu’elle répond, en prononçant le nom du brun, comme si elle savait TRÈS bien qui il est. Je grimace un peu avant de revenir vers Henry, essayant de le rassurer que ce n’est que moi, pas un fantôme de son passé qui refait surface. Mains sur son bras, je regarde Jimi qui fulmine. J’hausse un sourcil, prête à lancer une pique. Qu’est ce que ça peut faire, qui il est? Et moi, je peux te demander ce que tu fais la nuit avec la bécasse qui est toujours sur son foutue portable? Non, alors ne demandes pas si tu ne veux pas entendre de mensonges. Je prends une bonne respiration et opte pour la meilleure option. « Un bon ami… De longue date, n’est-ce pas? » Je lançais un regard appuyé à Henry. Te fou pas de moi et dit pas de connerie! Je regardais alors poil de carotte, répondant sans vraiment penser puis je ramenais les deux mecs avec moi, alors que Jimi reculait. Je soupirais puis lâchais la main d’Henry, alors qu’il s’éloignait. Mon regard fixant toujours l’homme, je reculais un peu, sentant l’air devenir de plus en plus lourde. J’ouvre mon manteau, me faisant du vent avec avant de m’arrêter. Je dois être couverte de sueur froide. La vue de tout ce sang me rend… Malade? J’essaie de respirer. Ça tourne. Reculant encore un peu, j’ai à peine le temps de murmurer le nom d’Henry que c’est le noir total. Tout mon corps me lâche, m’écrasant directement contre le plancher du centre commercial.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

À SF depuis : 04/02/2017
Messages : 233 Dollars : 0
Voir le profil de l'utilisateur



Lux qui t'interpelle, les deux autres clowns qui apparaissent de nulle part, décidément, t'étouffes, là. Surtout qu'ils sont tous cloîtré dans ta foutue bulle, merde! Qu'ils te foutent la paix un brin. Et tu t'en tapes de qui il est, un ami de longue date n'oublierait pas un prénom, by the way. Mais, tu fermes ta gueule, souriant faussement lorsqu'il se présente par ses initiales et tu prends tes distances alors que Lennox tente de vous rapprocher, lui et toi. Tu te mets à l'écart et remarques le rouquin piétiner une brune. Tu fronces les sourcils, la bouche entrouverte, lorsque tu vois son visage. Elle. La fille cheloue du porno. Ou la frangine de ton pote, whatever. Décidément, tu connais beaucoup trop de gens! Tu t'élances vers elle, la prenant par les épaules, coupant le roux en pleine conversation. « Cendrillon! Qu'est-ce que tu fous ici? Ton frère c'est qu't'es là? » Tu lui demandes, inquiet en plantant tes iris dans les siens pour voir si elle semble malade. T'entends un boom et tu pivotes le menton, voyant Lennox s'étaler au sol de tout son long. Bon, manquait plus qu'ça, putain! Tu reviens sur tes pas, empoignant Cendrillon par le poignet pour qu'elle te suive et t'écartes la petite foule qui s'est formé autour de Lennox avant de t'agenouiller vers elle. « Ça va, elle a juste eu un malaise à cause du sang. Elle est pas malade! » Tu rassures le petit groupe qui commence à paniquer et tu la tournes sur le côté pour lui masser la nuque. « Lenny! C'pas l'temps d'faire la sieste, là! Aller, debout! » Même toi t'es tout en sueur, là. C'est peut-être parce que vous êtes tous entassé comme des putains d'sardines! Une clope. T'as besoin d'une clope. Et d'une bière. Et d'un bon porno, là.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

À SF depuis : 31/12/2016
Messages : 125 Dollars : 0
Voir le profil de l'utilisateur




Intrigue #1
Lock Down - Mall
Bon ami de longue date… Bah, pourquoi pas? C'est pas réellement véridique, mais sinon, tu veux dire ça comment? "Elle a passé des mois à me demander la même chanson à tous les soirs, on a fini par déconner par textos, quand elle a pris le téléphone pour m'appeler la première fois, elle s'est fait agresser et j'ai pas lâcher la ligne pour les secours la retrouve et depuis on joue au yo-yo à se voir, déraper, s'engueuler et se fuir! J'ai tout résumé? Ha! Non, on peut pas trop oublier la semaine aux Îles Turquoises. Chaud, très chaud." Je suis certain qu'elle apprécierait, vu son regard, si j'expliquais tout ça. Tu parles! Je serais bon pour me prendre une autre gifle bien sentie! Donc… bon ami de longue date qu'elle dit? Je me contente d'un vague hochement de tête, déclinant d'abord mes initiales qui me servent aussi de nom d'animateur radio sur les ondes de Pulse la nuit. HS pour Hors-Service. Pour Henry Stuart aussi.

Essayant de m'éloigner de l'attroupement pour respirer un peu, j'ai le réflexe d'attirer Lennox avec moi, comme je faisais trop souvent pour Amanda. Sauf que voilà, c'est pas Amanda. Alors je suspens mon geste à m'y chemin, m'arrêtant finalement à moins de trois pas. Je peux pas non plus sortir prendre l'air pour m'oxygéner le cerveau et noircir les poumons avec une clope : quarantaine. C'est le lock down. Le souvenir d'avoir été coincé dans un studio récemment me revient en tête quand Even passe dans mon champ de vision. La dernière fois, il a pas trop paniqué parce qu'on a ouvert assez rapidement. Là, il tient combien de temps? Posant la question, sa réponse se veut rassurante, mais le merde qui suit n'est pas des plus encourageant. Ouais, ben ma gueule la prochaine fois!

Un murmure de Lennox et je tourne la tête pour la voir perdre connaissance et s'effondrer. Une grande enjambée et je n'ai que le temps de la rattraper par le bras pour ne pas qu'elle se fracasse le crâne au sol. Au mieux, je ralentis sa chute. Elle devient le nouveau centre d'attention, les gens craignant qu'elle ne soit un deuxième cas, mais le chevalier servant s'occupe de disperser et d'essayer de la réveiller, ses doigts massant sa nuque. On considère qu'elle est entre bonnes mains? On va dire. Si y'a un nouveau truc, j'aiderai. Pour l'instant… Me redressant, je dirige vers le rouquin, attrapant son menton pour qu'il me fixe. Ça a marché la dernière fois, non? "Les murs sont loins. Le plafond est haut. Y'a de l'espace. Y'a de l'air. Y'a des portes ouvertes, elles sont simplement à l'autre bout du mall. Donc, respire." Expliquais-je, mentant à plein nez. Pitié Even, fait un effort pour croire à mes conneries.
© 2981 12289 0 modified by Joemaw
×
Revenir en haut Aller en bas

Admin
avatar

Admin
À SF depuis : 05/12/2016
Messages : 155 Dollars : -1
Voir le profil de l'utilisateur



Lock down : mall
let the fate do the rest.

La panique avait prit contrôle du centre commercial. Les portes étaient fermées et des équipes de sécurité se trouvaient maintenant tout autour de l’immeuble. Les chaines de télévisions faisaient bien comprendre à tout le monde que le quartier était à éviter pour faciliter la circulation des autorités. Mais à l’intérieur, tout le monde était laissé sans information. Dans la peur et la panique, des clans commençaient à se former, contrairement à ce que les consignes de sécurité énonçaient.
Soudainement, @Even G. Fitzgerald se met à tousser. Besoin de s’éclaircir la gorge ou atteint par le virus, ça @Jimi Keynes n’en a aucune idée et commence à ventiler : Even était penché juste au dessus de lui. Tout le monde se regarde alors de travers, pendant un court instant, avant de se demander si quelqu’un d’autre n’a pas été touché. Seraient-ils condamnés ? Il faudrait réellement que quelqu’un fasse en sorte que tout le monde respecte les règles de sécurités : peut-être que @Noa Hyland et @M. James Caldeen arriveront à remettre un peu d’ordre….



Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

 (intrigue - sujet commun) lock down at westfield.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant







» Sujet-commun : Intrigue 1
» Comment se perdre en 1 leçon [Sujet Commun N°1]
» 2. Bal masqué - Sujet commun
» SUJET COMMUN // joyeuse Saint-Valentin !
» LE BAL DE LA SAINT-VALENTIN - sujet commun (l'arrivée des invités)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum